Agissons ensemble pour Saint Jean Le Blanc

29 novembre 2021

Cinglant revers pour Mme le Maire

istockphoto-1277965612-170667a

Malgré un conseil municipal dense, l’événement principal a bien été le vote pour le maintien ou non de Mme Berthon à son poste de 4ème adjointe suite au retrait total de ses délégations par Mme le Maire. 

Mme Grivotet a bel et bien subi un cinglant revers puisqu’une partie de sa propre équipe n’a pas abondé dans son sens : 16 votes pour le maintien et 13 contre ! Les bruits, de plus en plus insistants, d’une très forte mésentente au sein de leur équipe majoritaire, se confirment avec ce vote de rejet du choix de Mme Grivotet. Cela s’apparente bien à une véritable cabale qui s’installe doucement mais surement à son égard.

Pour notre part, nous sommes très surpris de cette tentative d’éviction de Mme Berthon qui, à priori, ne peut faire suite, dans les esprits, qu’à sa volonté de dénonciation d’un potentiel conflit d’intérêts lors du dernier conseil municipal. Mme le Maire nous affirme que ce n’est pas du tout en rapport mais ne nous donne aucune autre explication pour autant !! Difficile, donc, pour nous d’y croire  

Le reste du conseil, très chahuté, où de multiples questions, certaines assez virulentes,  concernant les dernières affaires communales, a visiblement mis  Mme le Maire mal à l’aise. Il était temps que ce conseil mouvementé prenne fin. 

Et alors que dire de ce qu’il s’est passé juste après, hors caméra mais devant témoins ? Deux adjoints ont eu un échange verbal assez acerbe, interrompu immédiatement par d’autres colistiers. Puis, devant la mairie, les conversations se sont envenimées entre membres de la majorité. Certains échanges et propos ont été vifs. Triste spectacle et bien piètre image de notre commune. Il est certain que ce conseil laissera des traces …

 

Posté par collectif AESJLB à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2021

Encore un fait divers sordide sur notre commune ...

 

Faits divers - Deux chèvres massacrées par des chiens à Saint-Jean-le-Blanc

" C'est la troisième fois que mes animaux sont attaqués depuis juillet 2019, ils ont été gravement blessés les deux premières fois. J'avais pu intervenir et faire fuir les chiens. Je suis arrivé trop tard cette dernière fois. Mes petites chèvres ont été égorgées, éventrées, mutilées vivantes avant d'être mises à mort.

https://www.larep.fr

Nous avons été personnellement contactés par la victime de ce sordide fait divers. Le propriétaire de ces malheureux animaux véritablement massacrés nous a fait un résumé complet et documenté de  l’ensemble de cette affaire qui dure depuis 2019 ! Une plainte a d’ores et déjà été déposée, un dossier est prêt, très étayé, précis et professionnel. Des suites seront très certainement engagées si la situation ne change pas. En effet, le Dr Laizeau est extrêmement déçu et choqué du manque flagrant de réaction et d’empathie de la part de la municipalité.

Le problème majeur, hormis la perte irremplaçable de ses animaux de compagnie, est bien un problème de sécurité ! Une nouvelle étude éthologique (étude du comportement animalier) doit être menée au plus vite avec une obligation de sécurisation préventive et surtout effective ! Qui peut certifier, aujourd’hui, que ces deux chiens ne s’attaqueront pas à un enfant, par exemple ?  

Mme le Maire, garante de la sécurité communale vis à vis de ses administrés et dépositaire de l’autorité publique (moult moyens d’action sont possibles !) se doit d’agir au plus vite pour éviter un potentiel drame ! Si, par malheur, celui-ci arrivait, nous ne pourrions pas dire : « Désolé, nous ne savions pas … » 

 

Posté par collectif AESJLB à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2021

Prévision de gros temps au conseil municipal

Capture d’écran 2021-11-18 à 14

Comme nous l’annoncions en conclusion de notre dernier compte rendu du conseil municipal en date du 25 Octobre dernier, le ciel s’assombrit bel et bien au dessus de l’équipe majoritaire menée par Mme Grivotet. En lisant le prochain Ordre du Jour du conseil municipal prévu le vendredi 26 Novembre, les prévisions semblent se confirmer.

https://www.saintjeanleblanc.com/upload/UserFiles/ORDRE_DU_JOUR_CM_26_11.pdf

Outre l’importance du DOB 2022 (Débat d’Orientation Budgétaire) qui vise à fournir l’ensemble des éléments constituant le prochain budget communal afin d’aiguiller le futur vote des élus, c’est surtout le point n°10 qui risque d’être un véritable point d’achoppement au sein de l’équipe majoritaire ! L’ambiance risque, en effet, d’être très tendue voir électrique avec la décision de Mme le Maire de retirer l’ensemble des délégations qu’elle avait accordé à Mme Berthon, sa 4ème adjointe. Celle-ci ne semble plus être « en odeur de sainteté » avec notre première édile. A priori, ce n’est pas une simple bisbille mais bien une véritable déclaration de guerre vu que c’est la totalité de ses délégations (petite enfance, accessibilité, égalité hommes/femmes, comités de quartiers et devoir de mémoire) qui lui sont retirées ! Du coup, le conseil devra se prononcer par vote si, oui ou non, Mme Berthon reste adjointe … ou pas. Elle peut en effet le rester même sans délégation en conservant uniquement ses prérogatives d’Officier de Police Judiciaire et d’Officier d’État Civil (mais sans les indemnités afférentes puisque sans délégation). C’est donc à l’ensemble du conseil de trancher ! 

En fonction du résultat, quelles seront les conséquences de ce vote ? Un véritable tsunami emportant la cohésion de l’équipe majoritaire et déclenchant son naufrage ? Une bonne bourrasque entrainant une voir des démissions (pour rappel, il y en a déjà eu deux dans leur équipe en à peine un an et demi !!) ? Un simple coup de vent où il suffit de faire le dos rond et attendre qu’il passe et se fasse oublier ? Ou une petite « tempête dans un verre d’eau », beaucoup d’agitation pour rien ? Seul l’issue du vote nous le dira … En attendant les tractations (voir même peut-être pressions ?) doivent aller bon train au sein de leur équipe, chacune s’assurant de ses éventuels soutiens !! 

Vous pouvez suivre le conseil municipal en direct, vendredi 26 Novembre, à 20h sur la page Facebook de la ville ou, suivant votre envie, en y assistant directement, en tant que spectateur, en salle du conseil, chose de nouveau possible depuis l’allègement des restrictions dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

 

Posté par collectif AESJLB à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2021

Situation ubuesque au cabinet médical des Crocettes

visual-5028082__480

Lors de la dernière campagne électorale pour les Municipales, dans le domaine médical, notre collectif proposait de fédérer l’ensemble du corps médical albijohannicien et d’étudier, en corrélation avec eux, l’implantation, sur notre commune, d’une maison de santé pluridisciplinaire pouvant accueillir de nouveaux spécialistes supplémentaires, en fonction des besoins. Ce projet, certes ambitieux mais nécessaire, répondait à l’attente de nos concitoyens afin de lutter contre le manque de plus en plus contraignant de praticiens, toutes spécialités confondues.

L’équipe majoritaire actuelle, elle, vous proposait, seulement, l’emploi de deux médecins salariés. Heureusement, depuis, ils ont pris conscience que cette solution n’était pas pérenne et ne résoudrait en rien le réel manque et le début de désertification médicale qui touche notre commune. Ils ont donc décidé de « changer leur fusil d’épaule » en adoptant un projet similaire au notre. Comme quoi … 

Mais alors pourquoi ce laxisme dans la gestion du problème survenu en début d’année au cabinet médical des Crocettes ? Un simple incident, heureusement sans conséquence dramatique, s’est transformé en imbroglio administratif aux conséquences désagréables pour les albijohanniciens ! Bref, qu’a fait notre municipalité, concrètement,  pour retenir la seule ophtalmologue, le Dr Maleama, au sein de notre commune ? A priori, pas grand chose ….

La genèse de cette situation ubuesque commence le 11 Janvier dernier lors de la survenue d’un incendie dans le compteur électrique du cabinet du Dr Maleama, rendant impossible l’utilisation de ce local à des fins de consultations médicales. Ce cabinet, appartenant à la municipalité, est loué, conformément à un bail datant du 30 septembre 2016, par le Dr Maleama. Afin d’assurer la continuité de ses services et le suivi de ses patients, celle-ci a dû déménager une première fois, dans l’urgence, avec toutes les contraintes que cela entraine. La municipalité a, elle de son côté, lancé le processus d’expertise et d’assurance, toujours très long à se mettre en place ! Pour preuve, 1ère expertise prévue le 12 Février, repoussée au 12 Mars… Puis une 2ème expertise contradictoire le 08 Juin vers un laboratoire indépendant pour enfin une 3ème et dernière expertise le 22 Octobre dernier confirmant un problème interne au compteur … On ne pourra pas dire que cela ait été bien rapide …

Là où le bât blesse, c’est que le Dr Maleama, elle, continue à régler ses loyers, de Janvier à Mai 2021, espérant toujours réinvestir ses locaux et reprendre son activité. Voyant que la situation de blocage perdurait et pensant être dans son bon droit, elle interrompt le prélèvement automatique de ses loyers. En effet, l’article 1722 du Code Civil stipule que si le bien loué est détruit en totalité le bail est résilié de plein droit ou si le local n’est détruit qu’en partie, le preneur peut, suivant les circonstances, demander soit une diminution du prix soit une résiliation même du bail. Cet incident technique rendant justement impossible l’usage de ce local pour des consultations médicales, il parait donc logique que le bail soit résilié à la date du sinistre, soit le 11 Janvier ! Mais la municipalité ne l’entend pas de la même oreille ! Le Dr Maléama aurait dû envoyer un courrier officiel demandant la résiliation de ce bail, chose faite seulement le 23 Aout ! Du coup, la municipalité demande le recouvrement des loyers jusqu’à début Septembre …

Suite à un courrier de relance de la mairie, le Dr Maleama a répondu elle aussi par courrier  directement à Madame le Maire, en date du 13 Septembre, avec la volonté de régulariser du mieux possible cette situation et trouver un terrain d’entente. Malheureusement, cette lettre est restée sans réponse !!! Après un deuxième courrier daté du 10 Octobre, la réponse de la mairie  a été de rester camper, fermement, sur ses positions, sans compromis ni arrangements. Cette situation, calamiteuse, a mise à mal la patience et la compréhension du Dr Maleama qui a pris la décision, malheureusement pour la population albijohannicienne, de quitter définitivement notre commune.

La lettre, à l’intention de ses patients à l’entrée de son nouveau cabinet, pleine d’amertume, est bien compréhensible ! Notre municipalité n’a fait strictement aucun effort, qu’il soit financier, administratif, technique voir même moral pour soutenir et surtout retenir notre seule et unique ophtalmologue. Mais où est donc passé le bon sens, le côté réfléchi et pragmatique ? Le petit truc simple et pratique, où l’intelligence de gestion fait qu’on arrive à trouver des solutions contentant tout le monde. La municipalité ne devrait-elle pas tout faire dans l’intérêt de ses administrés ?

Situation bien désolante, les patients du Dr Maleama apprécieront ….

Posté par collectif AESJLB à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2021

Émouvante cérémonie du 11 Novembre

255973453_649045996479351_4528610179474458413_n

 

En ce jeudi 11 Novembre, jour de commémoration, vous étiez nombreux à être présents au monument aux Morts afin de perpétuer notre Devoir de Mémoire vis à vis de nos anciens qui sont allés jusqu'au sacrifice ultime pour assurer notre avenir et notre liberté. Grâce à une forte mobilisation des enfants de nos différentes écoles (merci au corps enseignant pour leur implication soit dit en passant !), cette cérémonie a revêtu un caractère multi-générationnel réchauffant les coeurs en apportant un peu de gaité en ce moment solennel.
Mr Legrand, président des Anciens Combattants de Saint Jean Le Blanc, a remis, au cours de la cérémonie, la Croix du Combattant pour l'Algérie à Mr Gault Philippe et la Croix du Combattant Volontaire agrafe "Algérie" à Mr Swicarz Edmond. L'ensemble des Anciens Combattants de la commune leur adresse leurs plus vives félicitations pour ces décorations amplement méritées !
Un grand merci à vous tous pour votre présence !

Posté par collectif AESJLB à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2021

Le ciel s’assombrit de plus en plus au sein du conseil municipal

session-2548826__480

Après un début de séance standard du conseil en ce vendredi 22 octobre, les débats ont pris une toute autre tournure avec le compte rendu de la commission « Petite Enfance » énoncé par Mme Berthon, 4ème adjointe. En effet, après un débat houleux durant cette commission dixit Mme Berthon, concernant le projet d’agrandissement du relais assistantes maternelles, celle-ci s’est opposée à Mme Ingrand (élue de l’équipe majoritaire elle aussi) qui était contre ce projet. Mme Berthon lui reproche, d’après l’article 2131-11 du code des collectivités territoriales, un conflit d’intérêts sur ce sujet étant elle même assistante maternelle. Elle lui demande donc de ne plus prendre part à cette commission et de s’abstenir lors du vote du conseil. Après ces propos assez secs et vifs, un brouhaha s’est fait entendre dans la salle du conseil où quelques conseillers ont été choqués d’entendre un tel discours. Mme le Maire s’est totalement désolidarisée de ces propos et, lorsque Mme Berthon a voulu expliquer sa prise de position, elle s’est faite tout simplement rabrouée avec véhémence et assez sèchement par notre première édile…. Saine ambiance au sein même de cette équipe majoritaire … Cela promet pour la suite … 

Les différents compte-rendus des autres commissions se sont, par la suite, égrenés. Citons, parmi les informations les plus importantes, la commission santé dont le principal sujet est l’étude d’une éventuelle implantation d’une maison de santé pluridisciplinaire sur notre commune. Mr Charpentier, 1er adjoint, a cédé la parole au Dr Tafani, leader de notre collectif, qui a pu synthétiser les dernières informations et données provenant de l’Agence Régionale de la Santé pour ce projet certes ambitieux mais attendu par la population albijohannicienne. Ensuite, Mr Asseloos, pour la commission Jeunesse, a fait le point, particulièrement pour « Evasion Jeunesse » où il rappelle à l’ensemble des familles de ne pas hésiter à prendre contact afin d’étudier les différentes possibilités, notamment financières, pour inscrire les enfants aux activités proposées. Puis la commission développement durable qui, en l’absence de Mme Aminatou, fut énoncée par Mme Grivotet. Des questions sont invariablement arrivées concernant l’avenir et l’entretien de notre coûteux arboretum. Si aujourd’hui, il ne sert que de refuge à quelques ruches (une charte est à l’étude pour en louer de façon permanente. Affaire à suivre vu les montants annoncés …), Mme le Maire nous a certifié, une fois de plus, qu’un plan d’entretien annuel de fauchage était programmé … pour bientôt … et que les arbres étaient bien arrosés, en attendant, pour assurer leur survie. Il suffit de se rendre sur place pour constater que l’éolienne servant de pompe de relevage et donc d’arrosage n’a plus de pales pour assurer son bon fonctionnement depuis quelques mois déjà !! Donc, contrairement aux affirmations de Mme le Maire, zéro arrosage !! De nombreux arbres et arbustes sont d’ores et déjà morts !! Pour une commune qui se targue d’avoir signée une charte de protection des arbres …

Ensuite, plusieurs délibérations ont été soumises au vote du conseil concernant notamment des modifications du tableau des emplois et des effectifs, des autorisations de recrutement de vacataires ou de portabilité de contrat CDI entre autres. Mr Silberberg, élu d’opposition du groupe « votre projet gagnant » nous a devancé en posant la question, totalement légitime, sur la validité des délibérations proposées vis à vis de l’avis obligatoire que doit donner le comité technique sur ces différents sujets. Quid de sa conformité suite aux démissions de certains de ses membres (4 sur 5 à priori) et donc de son quorum ? De plus, grâce à la loi de transformation de la fonction publique  du 06 août 2019 qui permet, justement, d’user de leviers de gestion simplifiés dans le but d’être plus réactifs et efficaces, quelle est la pertinence de certaines de ces délibérations ?  Réponse évasive de Mme le Maire …

En toute fin de conseil, le conflit opposant certains agents municipaux et la municipalité fut, bien entendu, lui aussi évoqué. Celui-ci ne semble toujours pas solutionné. Statu quo des deux côtés à priori. Jusqu’à quand ???? Le dialogue, pourtant nécessaire à la résolution de ce problème, ne semble toujours pas établi ! Nous n’avons, malheureusement, pas plus d’information sur cet épineux sujet…

Avec toutes ces « histoires », le ciel s’assombrit de plus en plus pour l’équipe majoritaire. En espérant qu’il ne se transforme pas en avis de tempête ….

Posté par collectif AESJLB à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2021

Un conseil de rentrée très chargé

contract-408216__480

Ce vendredi 17 septembre avait lieu le conseil municipal marquant la reprise après la trêve estivale. Celui-ci a débuté par la remise par Mme le Maire de l’écharpe de conseiller (qui doit être portée de l’épaule droite vers la hanche gauche … et non pas l’inverse … soit dit en passant ! ) à trois nouvelles personnes : Mme WEBER Sophie et Mr ROGER Francis au sein de l’équipe majoritaire et de Mme GUIBERT Martine pour l’équipe d’opposition « Votre projet gagnant ». Par contre, aucun mot ni remerciement et encore moins d’explication sur le départ des trois conseillères démissionnaires … Ne remuons pas le couteau dans la plaie … 

Nous avons, ensuite, eu la présentation de l’Analyse des Besoins Sociaux (ABS), document long et fastidieux mais ô combien nécessaire au bon fonctionnement et à l’efficacité de notre Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS). Cette ABS est une obligation légale depuis le décret n°2016-824 du 21 juin 2016 relatif aux missions des CCAS mais qui n’avait, comme nous l’avions fait remarquer lors de la campagne électorale des municipales, jamais été réalisée dans notre commune. Cette analyse permet de réajuster les politiques sociales mises en oeuvre au sein de la commune et de mettre en place, si besoin est, des actions sociales correctives et pertinentes grâce à une connaissance plus fine des réels besoins. 

Ensuite, le long déroulé des compte-rendus des différentes commissions ayant eu lieu depuis la rentrée s’est égrené au fur et à mesure. Quelques « surprises » sont venues « égayer » les débats… 

Nous apprenons, par exemple, qu’une entreprise a été mandatée, pour un montant de 8400€, pour faire, seulement, une pré-étude de faisabilité d’implantation d’une maison médicale sur notre commune. Bizarrement, ce projet, que nous portions dans notre programme durant la campagne des municipales, n’était pas le leur, vu qu’ils préconisaient, à l’époque, seulement l’emploi de médecins salariés. Nous ne pouvons que nous féliciter de ce changement d’avis ! Par contre, cette étude est du ressort, théoriquement, de l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Entendre l’adjoint à la Santé dire qu’il n’arrive pas à prendre contact avec eux est assez surprenant … N’y a-t-il pas, au sein même du conseil, certes dans l’opposition, le président du Conseil Départemental de L’Ordre des Médecins ? Ne pas mettre ses connaissances, son expérience et son réseau à contribution est assez étonnant … Le débat sera certainement ouvert lors de la prochaine commission Santé .

Nous découvrons aussi leur intérêt soudain pour le volet écologiste. Outre le nouveau poste d’adjoint « développement durable » que nous préconisions aussi dans notre programme et qui a été, à priori, source de mésentente dans l’équipe majoritaire, nous voilà, maintenant, à adopter une Charte de l’Arbre associée à un barème représentant une sorte de valeur financière qu’on pourrait attribuer à un arbre. Que de beaux principes ! Mais que dire, alors, de l’état d’abandon dans lequel est laissé l’ancien arboretum ? Lorsque l’on se souvient des montants astronomiques engagés dans ce projet, on a vraiment l’impression d’un réel gâchis à la vue de cette friche aujourd’hui ! Avoir des principes, c’est bien, les appliquer c’est encore mieux ! 

Mais le plus gros sujet de la soirée n’a été abordé qu’en toute fin de séance. Sans l’intervention et la question posée par le Dr Tafani, tête de liste de notre collectif, il est à penser que Mme le Maire l’aurait passé sous silence ! Il est pourtant d’une grande importance. En effet, lundi 13 septembre, Mme le Maire a reçu une lettre ouverte émanant d’un collectif, regroupant 39 agents communaux sur les 130 dont 80 titulaires, 35 CDD et 15 CDI que compte notre commune (chiffres tirés du débat d’orientation budgétaire 2020). Ce document, à l’intention de Mme le Maire et de l’ensemble des membres du conseil municipal, qui, pour notre part, ne nous n’a été transmis que jeudi 16 septembre après 17h, contient 74 questions et interrogations. Notre première édile a essayé durant la semaine d’instaurer un dialogue en proposant des rencontres avec les membres de ce collectif mais elle a, à priori, essuyé un refus. Ceux-ci, en effet, semblent ne vouloir privilégier qu’un dialogue par écrit ! Mme le Maire ne semble pas avoir bien pris la mesure de l’ampleur de ce mouvement d’humeur qu’elle pense lié qu’à la future réforme des « 1607 heures » (loi du 06 août 2019 avec mise en application au 01 janvier 2022 qui vise à la suppression des régimes dérogatoires et passage à une base de durée annuelle de travail de 1607h pour les agents territoriaux). Pour notre part, nous y avons décelé plutôt une certaine détresse morale, un « ras-le-bol » couplé à certaines injustices de traitement entre les agents, avec des méthodes de management jugées trop rudes, souvent incomprises, sans médiation préalable. Tout ceci expliquerait , en partie, la vague de départ très importante que notre commune subit depuis quelques mois et les difficultés de recrutement. 

Il nous semble, aujourd’hui, primordial de restaurer le dialogue et la confiance entre élus et agents, d’une manière calme et sereine, en faisant preuve d’un peu d’empathie réciproque. Ce dialogue, pour être pleinement constructif, ne peut se faire que verbalement, les échanges écrits étant trop fastidieux. Cet abcès doit être crevé au plus vite et chacun doit faire preuve de bonne volonté en faisant un pas vers l’autre afin de travailler en bonne intelligence et compréhension. Nous ne manquerons pas de suivre assidûment cette affaire tout en étant vigilants aux solutions apportées. Comptez sur nous pour continuer à vous tenir informés ….

Posté par collectif AESJLB à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2021

Changement annoncé au conseil municipal

Suite à notre article du 20 juillet dernier, les dernières actualités albijohaniciennes nous donnent, une fois de plus, malheureusement raison !! Nous avions même sous-estimé l'ampleur de la crise ... Il n'y a pas eu deux démissions mais trois durant l'été dont deux dans l'équipe majoritaire, à priori pour divergences de point de vue et de méthodes de management ...
Nous en saurons plus lors du prochain conseil municipal prévu le vendredi 17 septembre prochain où nous devrions assister à l'intronisation de nouveaux conseillers...

Le conseil municipal a accusé des départs cet été

Deux conseillères municipales de la majorité et une du groupe d'opposition " Votre projet gagnant pour Saint-Jean-le-Blanc " ont donné leur démission durant la période estivale. Chacune d'entre elles s'est voulue discrète sur son départ, un peu plus d'un an après leur élection et une première entrée dans la vie municipale.

https://www.larep.fr

Posté par collectif AESJLB à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2021

Pas de fumée sans feu …

125497432_q

Il y a quelques mois, lors d’un conseil municipal, nous avions évoqué des rumeurs concernant un certain malaise au sein de notre police municipale, entrainant des départs, maintenant programmés. Mme le Maire nous avait, alors, non sans une petite pointe d’humour, gentiment raillés, nous expliquant qu’il ne fallait pas toujours écouter les ragots et que nous devions faire fi de ces rumeurs. Pourtant, dès le mois suivant, ces « soi-disant » potins se sont révélés exacts ! Nous ne nous étions, donc, pas trompés ! Comme quoi, il n’y a pas de fumée sans feu …

Alors, que penser des dernières rumeurs concernant de potentiels départs au sein même du conseil municipal ? Il semblerait qu’au moins une conseillère de l’équipe majoritaire soit sur le départ et démissionnerait ?? Pour quelles raisons ?? A priori, des divergences de point de vue sont apparues, ce qui n’est pas le bienvenu au sein de leur équipe. Rappelez vous les quelques votes d’abstention pour l’investiture des deux  adjoints supplémentaires lors du dernier conseil et les plates excuses proférées par une adjointe dans un article de La République du Centre  ! 

La réorganisation du conseil municipal fait débat

Manou Aminatou occupe désormais le poste de sixième adjointe, chargée de l'environnement et du développement durable. François Viaud, lui, devient septième adjoint, chargé des travaux et de la voirie. Deux conseillers délégués devenus adjoints suite à un vote en conseil municipal, vendredi.

https://www.larep.fr

La cohésion de l’équipe majoritaire serait-elle, une fois de plus, fragilisée ? Il y aurait aussi, parait-il, du mouvement dans un des groupes minoritaires. En effet, nous avons ouï-dire qu'une conseillère se retirerait elle aussi du conseil, déçue du manque d’importance et de considération de son rôle au sein des commissions. Certes,  le travail d’un groupe d’opposition est assez ingrat mais il est pourtant nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie au sein d’une commune, à conditions d’y être constructifs et … un tant soit peu écoutés !!

Si nous abordons aujourd’hui les différents états d’âme de certains élus (qui restent tout de même à confirmer …), que dire sur celui des employés municipaux ... ou de certaines associations ? Une vague très importante de départs a eu lieu depuis la mise en place de la nouvelle mandature, touchant quasiment tous les domaines. D’autres sont même déjà prévisibles ou en cours d’annonce ! Assistons-nous à une sorte de remerciement de tous ceux qui ont été trop proches de l’ancienne équipe, ou à une clarification des nouvelles exigences de l’équipe majoritaire vis à vis du personnel communal et associatif, voir, peut-être aussi, à un management un peu trop « rude » ? 

Afin d’éclaircir ces différentes prises de position, des explications simples, honnêtes et franches, seront les bienvenues lors du prochain conseil prévu le 17 septembre.

 

Posté par collectif AESJLB à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2021

Première défiance au sein de l’équipe majoritaire

istockphoto-1201008922-170667a

 

Ce vendredi 25 juin a eu lieu un conseil municipal particulier qui a vu l’intronisation de deux nouveaux adjoints au maire supplémentaires. En effet, Mme le Maire a soumis au vote du conseil les candidatures de Mme Aminatou et de Mr Viaud, respectivement au poste d’adjoint au Développement Durable et d’adjoint aux Travaux.  

Etonnamment, le vote, qui s’est joué à bulletin secret, n’a pas été si serein et évident que ce que nous pouvions penser. Sur 28 votes (et non pas 29 car Mme Chevrier, absente, n’avait pas donné procuration à un des deux membres de son équipe dont elle semble être en rupture totale …) : 17 pour et … 11 abstentions !!! 

Après un léger moment de flottement et de surprise où tout le monde a rapidement fait ses calculs, les supputations sont allées bon train. A priori, l’équipe majoritaire ne parle plus d’une seule et même voix … Admettant que les membres des 3 groupes d’opposition se soient tous abstenus, nous arrivons à 7 voix … 7 voix sur 11 !!!! Donc, au minimum, 4 membres de l’équipe majoritaire se sont bel et bien abstenus de soutenir cette investiture ! On dit bien « au minimum » car rien ne certifie que l’ensemble de l’opposition se soit réellement abstenue … N’oubliez pas que la création d’un poste d’adjoint dédié au Développement Durable était une de nos propositions de programme, au même titre que pas mal d’autres propositions aujourd’hui accaparées et revendiquées par l’équipe majoritaire … Mais ça, c’est un autre sujet sur lequel nous reviendrons plus tard … Il y a, donc, bien 4 … voir plus … membres de l’équipe majoritaire en discordance entre eux sur ce sujet. Sujet qui, pour notre part, nous semble pleinement en corrélation avec les besoins et souhaits des albijohanniciens.

Ce premier petit coup de canif dans leur soit-disante équipe solidaire et soudée serait-il révélateur d’un début de crise, d’une mésentente interne voir d’un début de fronde ? Légitimement, certains conseillers se sont, peut-être enfin, rendus compte de l’hégémonie de certains qui, de par leurs méthodes peut-être trop fermes et directives, étouffent  tout début de dialogue ou d’échange en minimisant le rôle des autres au sein même de leur propre équipe. Cet état de fait pourrait potentiellement entrainer déception, rancoeur, incompréhension voir doutes, raison de cette première défiance qui sonne comme un message d’alerte, un avertissement préventif encore sans frais.

Quelles seront les répercutions de ce premier accroc ? Commencera-t-il à faire vaciller la fragile cohésion de leur équipe ? Seul l’avenir nous le dira …

Posté par collectif AESJLB à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]