Agissons ensemble pour Saint Jean Le Blanc

12 juillet 2019

Le résumé du conseil albijohannicien au compte-gouttes

Lecteur assidu de notre journal local "La République du Centre", j'étais très surpris de ne pas trouver dans ses pages, comme d'habitude, le compte rendu concernant le dernier conseil municipal du mardi 25 Juin dernier. Il a fallu attendre le journal du 04 Juillet (9 jours après, tout de même ...) pour y voir figurer un petit article au titre étonnant et assez provocateur, je cite : "les élus s'écharpent à propos du théâtre de plein air". Certes, le sujet a bel et bien été évoqué durant ce conseil fleuve de 3h (voir l'article précédent) mais, personnellement, je ne pense pas qu'il était le sujet le plus important de la soirée, mais, peut-être d'un point de vue journalistique, le plus emblématique de l'ambiance délétère règnant au sein du conseil.

Une fois de plus, l'article relatait l'atmosphère détestable entre certains élus. Une fois de plus, chacun s'accusant, entre la majorité et la principale équipe d'opposition menée par Mme Grivotet, des pires maux, certains dans un style digne d'une cour d'école. Une fois de plus, l'image de notre commune ne peut en ressortir que ternie ....

Puis, dans le journal du 12 Juillet (17 jours plus tard ...), nous avons droit à une deuxième bribe de compte rendu du conseil du 25 Juin où l'un des sujets le plus important est, enfin, abordé : l'adoption des comptes administratifs 2018. L'article évoque, aussi, les discussions, soutenues, concernant l'évolution de la démographie scolaire, sans trop rentrer dans les détails.

Par contre, rien sur le retour de l'ancien maire, Mr Zinsius, au sein de la majorité. Existe-t-il une sorte d'omerta locale sur le sujet ? Etonnant que le journaliste passe sous silence cette information, même avec ce compte rendu parcellaire du conseil municipal. Peut-être aurons-nous droit à un troisième article dans les jours à venir ...

Posté par thierry MEZAIZE à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2019

Retour de l'ancien maire dans les affaires communales ...

Mardi 25 juin avait lieu le dernier conseil municipal avant l'été et, malgré la climatisation de la salle, celui-ci a eu 2 ou 3 petits coups de chaud (sans rapport avec le climat actuel) répartis sur toute sa durée (pratiquement 3 heures) due aux nombreux sujets abordés. Tout a commencé, dès l'ouverture des débats, par l'intronisation d'un nouveau membre au conseil, en remplacement de Mr Giraudet, démissionnaire. Mr Zinsius, ancien maire de notre commune lors de la mandature précédente, a été, ainsi, nommé (il était 29ème et dernier colistier de l'équipe majoritaire actuelle ... ce qui sous-entend que certaines personnes, avant lui sur la liste, ont dû refuser le poste ...). Puis a eu lieu l'appel réglementaire : 8 absents sur 29 (pratiquement un tiers, tout de même !!). Il y en a (toujours les mêmes) qu'on ne voit quasiment plus jamais ... il suffit de lire les comptes rendus des derniers conseils, en ligne sur le site de la mairie (rassurez-vous, ils referont surface dans quelques mois ...). Le public était, lui, plus nombreux que le conseil : 35 personnes mais les rangs se sont éclaircis au fur et à mesure de l'avançée des débats. Certaines personnes (à priori proches de l'école Jean Bonnet et de l'association des parents d'élèves)  arboraient des pancartes de revendication concernant la création de classes supplémentaires. Ce sujet a, d'ailleurs, été le 1er point d'achoppement avec le rapport de la dernière commission scolaire où le 1er groupe d'opposition (le second étant totalement absent ...) s'est indigné du manque flagrant d'anticipation, de la part de l'équipe majoritaire, de l'évolution du nombre d'enfants à scolariser. S'en est suivi une cacophonie de réflexions et de critiques, de chaque côté. C'est à ce moment précis que Mr Zinsius, simple conseiller, a planté sa 1ère banderille (d'autres suivront tout au long du conseil, plantées profondément dans le dos de certains !!!) concernant ce brouhaha et le manque de rigueur dans le déroulement du débat. Non sans humour, Mme Grivotet lui a, même, proposé de reprendre sa place de maire ... proposition déclinée (attention, il ne faut, peut-être, pas trop le tenter ... sait-on jamais ...).

Puis a eu lieu le vote des comptes administratifs 2018, sorte de bilan de l'année écoulée, moment purement comptable et assez long, ce qui a eu raison de nombreux spectateurs. Le bilan ayant été approuvé (17 pour, 7 abstentions, 1 contre et 4 non votants), plusieurs délibérations ont été, ensuite, soumises au vote du conseil, notamment, la mise en conformité du conseil suite aux deux démissions d'adjoint. L'équipe majoritaire a, donc, décidé de ne pas renouveler ces deux postes mais de créer un poste supplémentaire de conseiller délégué et de revoir (en très très légère baisse) les indemnités des élus.

Une simple délibération concernant la revente d'énergie photo-voltaïque produite sur la commune a entraîné une remarque cinglante. Mme Grivotet a jugé que cette production d'énergie était plus coûteuse que rentable. Mr Zinsius lui a rappelé, avec un léger sourire, qu'à l'époque, elle était son adjointe aux finances et qu'elle ne s'était pas opposée au projet et aux 50 000 euros de subventions accordées par la Région. De plus, ceci permettait de passer le bâtiment en classe énergie positive et de faire un geste environnemental. Remarque restée sans réponse ...

En toute fin de conseil, Mr Zinsius, afin de décocher une petite dernière flèche, a pris la parole pour nous annoncer le départ prochain de la chef de la Police Municipale et a tenu à remercier chaleureusement Mme Pelletier pour sa collaboration. Comme au rugby après le temps réglementaire, sujet botté immédiatement en touche par le 1er magistrat de la commune qui a, ainsi, clos les débats.

Comme quoi, cette arrivée au sein du conseil n'a pas tardé à se faire entendre et a semé, légèrement, le trouble des deux côtés. A qui cela va profiter ?

 

Posté par thierry MEZAIZE à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2019

La campagne est lancée ....

Ces derniers jours, nous venons de recevoir, dans nos boites aux lettres, un flyer intitulé "ASSO J'AIME SAINT JEAN LE BLANC". Même si celui-ci reste plus qu'évasif sur ses origines et sa réelle future utilité, force est de constater que cela ressemble, bel et bien, à un prospectus à vocation politique. Partout, depuis la fin des élections européennes, tous les esprits se sont, déjà, tournés vers les municipales de mars 2020, il n'y avait pas de raison que notre commune y échappe !

Mais, alors, à qui appartient ce fameux flyer ? En quelques clics sur internet, vous trouverez facilement l'ensemble des informations sur ce secret de polichinelle. Une page Facebook avait déjà vue le jour début février, gérée par Mr Grehal Fabrice, puis, tout dernièrement, un site internet hébergeant, soit-disant, les futurs sondages. Les différentes pages d'accueil, aux discours très (trop, peut-être, pour être honnêtes) "propres" et nettement politisés, indiquent bien le soutien marqué et professionnel d'un groupe politique déployant sa future stratégie. Serait-ce la future liste LREM dont Mme la Députée nous avait parlé ? Pour s'en persuader, il suffit de regarder qui "aime", "commente" et/ou "partage" les différentes publications. Beaucoup de personnes (certaines très bien connues sur notre commune, aussi bien dans le monde associatif que politique ...) sont liées, entre elles, sur les différents réseaux sociaux et ont, toutes, un rapport, plus ou moins, marqué avec la LREM. Dans ce cas, si je ne me trompe pas (on m'a déjà dit que ce n'était qu'un fake news, cette histoire de liste LREM ...),  pourquoi ne pas l'afficher publiquement et directement, surtout lorsque l'on constate les bons résultats LREM, au sein de notre commune, lors des dernières élections ? Je trouve dommage de tourner autour du pot, de ne pas être "franc du collier" en agissant avec sincérité. On pourrait avoir le sentiment, désagréable, qu'on cherche, délibérément, à nous tromper, certes, pas par mensonge, mais par omission...

Pendant ce temps, les autres listes (toujours potentielles vu qu'il n'y a eu aucune annonce officielle ...) fourbissent, tout aussi discrètement, leurs armes. Mme Grivotet a, elle aussi, lancé sa page Facebook pour son groupe "Saint Jean Le Blanc Autrement", suite à sa dernière réunion publique. Rien de concret, dessus, pour l'instant. Concernant l'équipe majoritaire, publiquement, aujourd'hui, calme plat mais ça devrait fortement bouger ces prochains jours ... on nous annonce des surprises ... Affaire à suivre

Comme déjà annoncé, étant neutre (sous réserve de voir les différentes tournures et options affichées par les futures listes) et sans étiquette, nous continuerons à vous tenir informés des futures évolutions de la vie politique albijohannicienne. A vous, chers lecteurs (qui êtes de plus en plus nombreux à nous suivre) de relayer, auprès de vos amis et connaissances ainsi que sur vos réseaux sociaux, l'ensemble de nos messages afin d'en assurer la plus ample diffusion au profit de la population de notre commune.

Posté par thierry MEZAIZE à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2019

Les européennes, avant-goût de 2020 ?

Ce titre, évocateur des futures élections municipales de mars 2020, est emprunté à un article très intéressant paru ce we dans la République du Centre. Certes, il ne parlait que des résultats de la ville d'Orléans, mais qu'en est-il pour notre commune ? Les résultats d'une élection nationale sont-ils transposables à l'échelon local ? La tendance électorale issue des urnes du dimanche 26 mai dernier sera-t-elle la même lors des municipales 2020, où les enjeux sont différents ?

Tout d'abord, parlons chiffres. Au sein de notre commune, il y a 5906 inscrits sur la liste électorale, 3195 ont voté, soit une participation de 54.1% (légèrement supérieure à la moyenne nationale), 3110 se sont exprimés, 49 blancs et 36 nuls. Les résultats sont :

Nathalie Loiseau (LREM-Modem)   874 voix  28.1%    

Jordan Bardella (RN)  511  16.4%    

Yannick Jadot (EE)  461  14.8%    

François Xavier Bellamy (UDC)  367  11.8%    

Raphaël Glucksmann (EEES)  206  6.6%    

Manon Aubry (FI)  130  4.2%    

Nicolas Dupont-Aignan (DLF)  93  3.0%

Les autres listes, ayant réalisées des scores inférieurs à 3% ne sont pas évoquées.

Quels enseignements pouvons-nous tirer de ces résultats ? En premier lieu, Saint Jean Le Blanc ne vote pas exactement comme l'ensemble du territoire national mais les tendances nationales y sont, malgré tout, à quelques exceptions près, représentées : perte de vitesse pour la droite et la gauche classiques, bon résultat pour la majorité présidentielle, percée des écologistes, etc.... Notre commune, traditionnellement ancrée à droite depuis de très nombreuses années, verra-t-elle un changement d'orientation politique en mars prochain ? Tout dépendra des listes qui se déclareront et de ce qu'elles nous proposeront ...

Personnellement (et peut-être aussi un peu naïvement), j'aimerai voir des listes nous proposer des actions uniquement centrées sur notre commune, sans calculs à longs termes pour un parti national (voir, pire, pour des intérêts personnels ou des guerres d'égo ...), une réelle proximité entre élus et population où des sensibilités politiques différentes pourraient cohabiter dans l'intérêt commun des albijohanniciens. Peut-être est-ce un doux rêve, surtout lorsqu'on sait, par exemple, qu'une liste "sans étiquette" n'existe pas aux yeux de la règle électorale pour une commune de plus de 3500 habitants où le ministère de l'Intérieur impose le choix d'une nuance politique à des fins de statistiques ! Sans oublier, non plus, qu'en septembre 2020 auront lieu des élections sénatoriales où 95% des électeurs sont les délégués des conseils municipaux (15 votants pour un conseil municipal de 29 membres comme à Saint Jean Le Blanc). On comprend mieux, après, pourquoi Mme la députée Stéphanie Rist a déjà annoncé qu'une liste LREM sera présente aux élections municipales, que l'équipe majoritaire actuelle sera, de nouveau soutenue par LR, etc ...Chaque grand parti se doit de récupérer le maximum de voix afin de gagner la majorité au Sénat.

Dans ces objectifs stratégiques nationaux, où se retrouve l'intérêt des habitants de notre commune (et comment compte-t-il ???)  lorsque l'équipe municipale se retrouvera pieds et mains liés aux consignes et directives données par leur parti national ? Une véritable liste de "simples" citoyens, désireuse de s'investir et travailler pour le bien de la collectivité, sans intérêt personnel ou national, devra trouver de nombreux alliés afin de pouvoir rivaliser avec ces "grosses écuries" et donner, vraiment, le choix aux albijohanniciens d'élire une équipe dédiée à la défense de leurs intérêts. Arrêtons de mêler les enjeux nationaux aux locaux (même si ils sont parfois liés au sein de l'agglo), restons à notre "petit" niveau en réclamant une politique de proximité, réellement locale, au service de nos concitoyens (et tout ça en un seul mot, pas en deux, afin de ne pas devenir les dindons de la farce vis à vis de nos "grands" politiques, sentiment de plus en plus ressenti par nombre d'électeurs ...).

 

Posté par thierry MEZAIZE à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2019

Ca ne nous fait pas rire ....

En effet, ce jour, encore un article dans "la République du Centre", version papier, au titre assez évocateur : "Saint Jean Le Blanc ne les fait plus rire". Décidément, ces derniers jours, nous sommes très médiatisés ... malheureusement, une fois de plus, pas dans le bon sens !!! L'article, n'étant pas consultable en ligne, pour le moment, je ne peux mettre de lien direct.

Grosso modo, il fait le point sur l'ensemble des dernières péripéties que notre commune a pu vivre depuis le début de l'année : rejet initial du budget, démission de deux adjoints (mais d'autres pourraient suivre dixit le journal !!), menaces de mort envers des élus, détériorations sur des tombes, au cimetière, en relation avec des élus. Bref, une bien déplorable image de notre commune, empêtrée dans une crise politique profonde.

Est-ce l'échéance des Municipales de Mars 2020 qui commence à exciter le microcosme politique albijohannicien ? A ce jour, pourtant, aucune annonce officielle de candidature. Chacun fourbit ses armes ... discrètement ... mais sûrement, même si certaines têtes de liste ne font aucun doute. A terme, combien de liste auront-nous sur notre commune ? Avec l'exaspération de la situation actuelle, elles risquent d'être plus nombreuses qu'on ne le pense, entre celles déjà convenues et les bruits, notamment dans la Rep du 9 Mars où Mme la Députée Stéphanie Rist annonçait un projet de liste LREM à Saint Jean Le Blanc où du 27 Avril dernier où Mme Muriel Chéradame, adjointe au maire d'Orléans avait envisagée de briguer la mairie albijohannicienne. De plus, ces derniers temps, de nouvelles têtes sont  apparues avec une certaine velléité, que ce soit au sein même de l'équipe majoritaire, que, plus discrètement, des rapprochements de certains opposants avec des personnes très actives sur les réseaux sociaux ... Nous avons même pu remarquer un ancien candidat indépendant aux élections législatives de 2017, ancien sympathisant EELV, maintenant très proche LREM s'intéresser aux affaires albijohanniciennes ....

La route jusqu'aux élections municipales est encore longue et ne manquera pas d'être semée d'embûches, voir de petits coups bas. En espérant que les futurs candidats resteront dans les limites, pas comme ce qu'il vient de se passer ces derniers temps au sein de notre commune !!! Mais est-ce que le monde de la politique a les mêmes limites que celles que nous nous efforçons, nous, d'appliquer dans notre vie quotidienne de simples citoyens?

Posté par thierry MEZAIZE à 16:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mai 2019

Ambiance tendue au conseil de Saint Jean Le Blanc

En effet, à l'arrivée des membres du conseil municipal, ce lundi soir, les mines étaient tendues. Non pas préoccupées par le futur conseil et ses sempiternelles passes d'armes mais par le dernier article diffusé à peine une heure avant par le journal local. Encore une menace directe, sur une élue, cette fois-ci, en l'occurence Mme Chevrier, 2éme adjointe au Maire. Effarant .....

 https://www.larep.fr/saint-jean-le-blanc-45650/faits-divers/deux-balles-une-adjointe-au-maire-de-saint-jean-le-blanc-a-son-tour-visee-par-une-menace-de-mort_13555163/?fbclid=IwAR0MpZbFvEg6hvy5SlYDXX0Vil44Y2mN57neJxxfp4Zu6Qg0whv36MpRNKU

Malgré cet épisode lamentable, sans un mot pour cette affaire, Mr le Maire a ouvert les débats en commençant par entériner les démissions de ses 3éme et 4éme adjoint confirmées par le préfet en date du 17 Avril dernier et notifiées à la mairie le 24. Mr Giraudet a même démissionné de son poste de conseiller municipal contrairement à Mme Peyroux qui, elle, reste membre du conseil. Une procédure est en cours afin de designer un nouveau membre et, éventuellement, des futurs adjoints. Affaire à suivre au prochain conseil....

Ensuite, après quelques affaires courantes, Mr le Maire a annoncé que la commune, par l'intermédiaire de sa voix, allait se porter "partie civile" sur le dossier SGE afin de défendre les intérêts de la commune au tribunal correctionnel, ce qui a, bien entendu, été voté a l'unanimité. Des membres de l'association ADECAVI45 étaient présents et ont, enfin, apprécié ...

Puis est venu le sujet pour une subvention accordée par la commune d'un montant de 1000 euros pour la reconstruction de la cathédrale Notre Dame de Paris.Sans obérer le fait que tout le monde est d'accord pour qu'un effort se doit d'être fait pour sa remise en état, les deux groupes d'opposition ont fait remarquer, avant le vote, que cela était, peut-être, un peu prématuré sans savoir réellement ce qui allait être fait et que cela devait rester un geste personnel, d'autant plus qu'à priori, les dons très généreux ne manquent pas. Résultat : 15 pour, 8 contre et 4 abstentions ... Adopté ...

Nous avons eu, ensuite, droit à la lecture d'une lettre de remerciements du préfet pour le prêt à titre gracieux d'une salle le 6 Mars dernier pour le Grand Débat et d'avoir joué un rôle actif dans la réussite de cette opération. J'émettrai, à titre totalement personnel, quelques réserves y ayant participé (voir l'article sur ce blog en date du 7 Mars). Les résultats escomptés et les espoirs mis dans ce débat démocratique n'ont pas été atteinds car, je trouve, que nous n'avons, en fin de compte, qu'assisté à un grand monologue.... Mais ça, c'est un autre sujet !

Mr le Maire a, ensuite, annoncé l'obtention de deux subventions : une au titre de l'aide aux territoires ruraux d'un montant de 31293 euros (ils plaisantent pas, ils sont précis dans leur compte ...) pour des travaux dans l'école Jean Bonnet puis une de 41330 euros pour l'arborétum de la part du Conseil Général. Ce qui me surprend, c'est l'apathie totale des deux groupes d'opposition sur ce sujet. Si mes souvenirs sont bons, le montant de la 2éme tranche de l'arborétum était de 100 000 euros (voir compte rendu du conseil du 29 Janvier dernier). 20 000 devaient être fournis par la commune et une subvention de 80 000 euros était demandée. Pour moi, 80 000 - 41330, manque 38670 euros ??? J'ai dû manquer un épisode .... Comment allons-nous faire ? Réponse au prochain conseil .... comme d'habitude ....

L'heure tournant, nous sommes arrivés au moment des questions ouvertes. Le moment, en général, où les remarques et réflexions acerbes ne manquent pas de fuser de tous côtés. Eh bien, nous n'avons pas dérogé à la règle ... A priori, le groupe d'opposition "Saint Jean Le Blanc Autrement" s'estime victime de censure dans leur temps de parole accordé dans le prochain bulletin municipal. Mr le Maire aurait jugé, par l'intermédiaire de juristes de l'Association des Maires du Loiret, que des propos diffamatoires étaient employés et a, donc, censuré leur texte. De vifs échanges verbaux ont eu lieu, tout le monde s'accusant mutuellement de tous les maux (censure, diffamation, mensonge,manque de considération, etc...) ... Le dernier point de friction est venu suite à une demande de l'opposition pour que toutes les associations soient traitées sur un même pied d'égalité concernant les demandes de prêts de salle. Là encore, les avis ont bien divergé....

Le conseil s'est clôturé sur cette ambiance délétère. Mais une fois dehors, dans le calme, plusieurs groupes se sont reformés afin de prolonger les discussions, voire même pour certains, à messe basse avec de petits regards, furtifs, échangés à la va-vite. Comme quoi, les tractations vont toujours bon train.....

 

 

 

 

Posté par thierry MEZAIZE à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2019

Tournure alarmante du débat démocratique local

La République du Centre, notre journal local, a diffusé, ce jour, un article relatant la situation d'un élu démissionnaire .... Effarant !!!!

https://www.larep.fr/saint-jean-le-blanc-45650/politique/un-adjoint-au-maire-de-saint-jean-le-blanc-victime-de-menaces-de-mort_13536700/?fbclid=IwAR37dKAKMLtPPNPKarWC0sU4YieXTFFv6K1l0NnOx6AYs5A4wzRBnb6SppY

Ce soir, nouvel article concernant une autre élue, tout aussi navrant ....

https://www.larep.fr/saint-jean-le-blanc-45650/politique/une-nouvelle-demission-au-conseil-municipal-de-saint-jean-le-blanc-la-majorite-tiendra-t-elle-jusqu-en-2020_13537578/?fbclid=IwAR1q0wEcFwFLHvQSgriECoJBNd4YquFs4bkoKPKD23npsG4MA6SgiGXybZE

Que des idées finissent par diverger au fil du temps, que des visions de gestion communale soient, à termes, différentes sont une chose mais il est inquiétant que des menaces, tant physiques que morales et psychologiques, soient proférées à l'encontre de représentants élus dans une démocratie comme la notre ...

"Un adversaire politique n'est pas un ennemi, il doit être un partenaire du débat démocratique" (Ségolène Royal, ancienne ministre)

 

 

Posté par thierry MEZAIZE à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2019

Le budget communal finalement voté .... mais dans la douleur.

Dans une ambiance très électrique, avait lieu, ce jour, mardi 9 avril, un conseil extraordinaire afin de soumettre, pour la deuxième fois, le budget primitif 2019 de la municipalité. Il s'agit de l'acte fondamental de gestion d'une commune. Il détermine l'ensemble des actions qui seront menées durant cette année. C'est un acte de prévision budgétaire entre les recettes et les dépenses communales. Mais c'est aussi un acte d'autorisation, une sorte de blanc-seing, donné au maire afin qu'il puisse mettre en oeuvre et appliquer sa politique communale.

Pour rappel, lors du premier vote le 26 mars dernier, Mr le Maire avait été mis en minorité avec 11 oui, 14 non et 4 blancs. Une désapprobation, non pas contre le budget en lui-même, mais bien contre le premier magistrat qui se voyait reprocher sa gestion communale dixit un membre de l'opposition.

Le bras de fer était engagé !!! Durant ces 15 derniers jours, en coulisses, des manoeuvres et négociations sont allées bon train !!! A priori, certains élus ont subi de très fortes pressions au point que des plaintes ont été déposées. Même les subventions des associations ont pesé dans la balance avec plusieurs relances des deux côtés auprès des différents présidents.... Bref, des tractations ont dû être menées tous azimuts afin de faire rentrer dans les rangs les élus de la majorité ayant votés contre lors du dernier conseil.

Et cela a fonctionné !! Le budget a finalement été voté en moins d'une heure, après quelques débats houleux et vifs échanges avec l'opposition : 17 oui pour 12 non !!! Un vote qui  donne un peu d'air à une majorité fragilisée car, même si 6 membres de l'équipe majoritaire ont changé leur vote, il n'en reste pas moins que 5 ont encore voté avec l'opposition.

Nous verrons peut-être apparaitre, lors du prochain conseil municipal, des conséquences à ce vote, en représailles à certaines frondes. Des délégations pourraient, peut-être, être retirées ... A qui ?... Au profit de qui ? Est-ce le début des Municipales 2020 qui se profilent déjà en toile de fond ?

Posté par thierry MEZAIZE à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2019

Le conseil sous le couperet d'un vote de défiance ?

Le journal local "La République du Centre"  confirme la tenue d'un conseil municipal extraordinaire mardi prochain, 09 avril à 20h.

https://www.larep.fr/saint-jean-le-blanc-45650/politique/le-budget-2019-de-saint-jean-le-blanc-a-nouveau-soumis-au-vote-le-9-avril_13531033/

 

Des tractations ont dû aller bon train durant la semaine. Les élus de l'équipe majoritaire ayant votés contre le budget le 26 mars dernier n'ont que deux options : garder leur nouveau cap ou céder aux pressions en rentrant dans les rangs .....

A l'issue du vote, en fonction du resultat, quelles mesures seront prises ? Avec quelles conséquences ? Il est urgent .. d´attendre ......

Posté par thierry MEZAIZE à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2019

Coup de théâtre au conseil municipal

Décidément, les conseils se suivent et se ressemblent à Saint Jean Le Blanc .... En effet, la séance à peine ouverte, nous avons eu droit à la 1ere passe d'armes en moins de 2 minutes entre Mr le Maire et les deux groupes d'opposition qui refusaient de signer le procès verbal de la séance précédente invoquant une mauvaise retranscription des commissions. L'assemblée des spectateurs (25 personnes tout de même !! Salle comble !!) n' a pas eu à attendre bien longtemps la 2eme estocade qui a eu lieu quasiment dans la foulée. Manifestement, la soirée promettait d'être chaude....

Passées les affaires courantes, l'adjoint aux finances a présenté, dans une longue litanie de chiffres, le futur budget 2019 de la commune devant être soumis à l'approbation du conseil municipal. Où les choses se sont envenimées, c'est lorsque Mr le Maire a proposé un vote à mains levées. Bronca générale de l'opposition ainsi que  de quelques membres de la majorité réclamant un vote à bulletin secret. Le quorum des demandeurs étant atteint, le vote s'est, donc, déroulé dans le secret de l'urne.

Lors du dépouillement, la tension était palpable...... 11 oui, 4 blanc et 14 non !!! Le budget est donc rejeté !!! Grand silence dans la salle, le temps que tout le monde reprenne ses esprits puis un léger brouhaha s'est fait entendre, l'ensemble du conseil s'interrogeant sur les suites de ce vote. Certaines mines étaient totalement déconfites par ce vote surprise. D'autres esquissaient un léger sourire, certains restaient dubitatifs.

Un véritable scénario, digne de la "nuit des longs couteaux", à la sauce locale. Le 1er magistrat de la commune aurait perdu, à priori, une partie de sa majorité ??? Comme l'a fait remarquer un membre de l'opposition, ce n'était pas un vote contre le budget mais un vote de défiance contre Mr le Maire. Les tractations vont aller bon train d'ici la nouvelle convocation du conseil qui doit se faire sous peu pour un nouveau vote. En cas d'échec, la gestion financière de la commune pourrait passer sous tutelle du préfet jusqu'à la résolution du problème ...qui peut prendre plusieurs formes .... A suivre donc !

La soirée cauchemardesque pour certains aurait pu s'arrêter là, mais, dès la clôture des débats, parmi les spectateurs, se trouvaient des membres de la famille de la personne dont nous parlions dans un article précédent, concernant le refus de la municipalité d'octroyer gratuitement le 3eme mois de préavis d'un loyer communal. Ils ont immédiatement pris la parole devant Mr le Maire, l'invectivant violemment au sein même de la salle du conseil municipal. Cette altercation, qui a duré plusieurs minutes, a même entraîné l'intervention de la police municipale qui a du procéder à l'évacuation des personnes les plus vindicatives, suite à des injures proférées à l'encontre de certains membres du conseil. Cette échauffourée a, aussi, provoqué quelques échanges verbaux entre un policier municipal et un membre de l'opposition à l'extérieure de la mairie. Ce dernier trouvant l'intervention des forces de l'ordre un peu trop musclée. Étant témoin de la scène, pour ma part, je pense qu'ils n'ont fait qu'appliquer les consignes de sécurité et de respect de l'ordre public comme il se doit au sein d'une mairie, lieu emblématique de notre démocratie. Il était grand temps que la soirée se termine afin de calmer tous les esprits ...

Pour ce qui est de la suite des évènements, nous n'avons plus qu'a attendre le prochain conseil municipal......

Posté par thierry MEZAIZE à 07:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]